7- THAÏLANDE Nord et Sud        3 mai  2001 -  6 juillet 2001
64 jours - du 03/05/2001 au 06/07/2001 - 25 jours roulés - 1791 kms  - Plus longue distance : 130 kms - 71,5 kms/jour - Trop de kilomètres en bus... 5 kms de stop
     4. De Ranong à Trang en passant par Pukhet

Départ de Ranong sous la pluie et un vent de face, la mousson du sud ouest dans le nez. Décidément, je me renseignerai la prochaine fois sur le régime des vents de chaque pays avant d'entreprendre un voyage comme ça... La route suit le relief des collines. Les premiers villages musulmans apparaissent. 
Mosquées, chèvres, femmes avec un voile autour des cheveux, hommes à barbichette et petit bonnet posé sur la tête. La pluie s'abat encore sur nous. 

 P'tit déj' sur la terrasseNos hôtes pour une nuit vers Ban Kam Phuan Nous trouvons refuge sous une gargotte où une femme s'affaire au fourneau. Elle court dans la boue jusqu'à sa maison et revient avec des sachets de bananes frites et un pichet d'eau. Nous bourrons les sacoches de ces friandises et nous apprêtons à repartir mais elle insiste pour que nous dormions ici. Son mari arrive à la rescousse pour nous convaincre.  Ils refusent que nous plantions la tente dans le jardin, prétextant la présence de serpents et nous imposent leur lit. Ils dormiront par terre. Douche, visite de la plantation d'hévéa, repas en compagnie des grenouilles qui se baladent dans la maison, consultation de l'album des photos de famille.
Au lever du soleil, petit déjeuner sur la terrasse. Nous laissons quelques billets sur le petit temple accroché au mur de la chambre.

  C'est parti pour une journée galère. Après 120 kilomètres en pleine nuit, nous cherchons encore une place pour dormir. Pas question de prendre un bungalow dans un resort, c'est hors de prix. En bord de mer, nous plantons la tente dans l'herbe en suivant les consignes du réceptionniste d'un de ces resorts. IL nous indique où se trouvent les toilettes pour la douche. La tente plantée, le directeur moins coopératif nous demande de déplacer notre campement, prétextant que nous sommes dans une propriété privée. Et pour la douche, c'est hors de question. Tout est trempé, nous sommes collant de sueur. La nuit est tout sauf réparatrice. 33 bornes jusqu'à Thai Muang sous un ciel chargé. Les rouleaux s'écrasent sur la plage. Nous roulons vers Phuket bien malgré nous. Nous aurions en effet préféré longer la côte est et visiter les îles du golfe de Thaïlande mais nous avons encore rendez-vous avec la famille, du côté d'Helga cette fois ci.

Plage de Rai Leh près de Krabi (trotle island pour les germanophones...)  Grand beau temps en arrivant sur l'île qui n'en est plus une. Nous campons sur la plage de Surin. Les montées jusqu'à Kata sont meurtrières. Nous atterrissons enfin à Kata où nous trouvons tant bien que mal des chambres pour nos hôtes plus exigeants en matière de confort. Nous fonçons à l'aéroport à moto les accueillir . 15 jours à jouer les vrais touristes sur cette île qui ne ressemble déjà plus à la Thaïlande: trop de monde et d'artifices. C'est Disneyland...  Rencontre au sommet: France-Autriche

Heureusement, les plages sont belles. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles les touristes affluent ici. Mais à part ça, que viennent y chercher les gens ?  Nous fuyons vers Krabi et la plage de Rai Leh.
De retour à Pukhet, le temps nous est encore compté pour les visas. Nous prenons le bus jusqu'à Trang. Encore un trajet que nous ne ferons pas sur les vélos. Ca commence à bien faire de prendre le bus tous les 15 jours. 

Où est notre voyage à vélo dans tout cela? Helga m'écoute râler tout le long du parcours...