YANNICK  LAFFRAT  Tarzan et Jane  HELGA  KALTENBRUNNER 

Né à Lyon (France) - Pouls au repos : 48/min  

Profession: Commerce - Logisitique

Précédents tours à vélo: Arles-Rosas,1996 - Roumanie, 2000                                              

Pouls au repos : 51/min

Profession: Infirmière - éducatrice spécialisée

Précédents tours à vélo Roumanie, 2000 

questions - réponses 
Yannick Helga
Pourquoi ce voyage?

Y: Apprendre à manger une soupe de nouilles avec des baguettes - Voir de mes propres yeux ce qu'il se passe de ce côté-ci de la planète.

H: Envie de nouveauté.

En cours de voyage, ce qui t’a le plus manqué ?

Y : Ma famille, mes amis, du fromage et parfois un moteur sur le vélo. H: Un lit propre dans une chambre propre.
Qu’as tu appris pendant ces huit mois?

Y : Que voyager en bus est beaucoup plus fatiguant et stressant que voyager en vélo!

H: Rester jusqu’a 10 heures sur une selle et pédaler comme une forcenée - Que voyager en bus demande autant d’énergie que voyager en vélo.   

Ce que tu as le plus apprécié?
Y: Voyager hors des sentiers battus. H: Etre sur la route sans avoir de but précis à atteindre.
 Ce qui t’a le plus énervé?

Y: Le karaoké, la plaie de l’Asie! - Etre klaxonné à bout portant et frôlé par un camion vietnamien. Etre parfois considéré comme un porte-monnaie ambulant.

H : Notre lente et difficile progression avec un fort vent de face alors que les cyclistes roulant dans la direction opposée, poussés par le vent affichaient un large sourire moqueur... (Vietnam)
Trois choses à mettre en plus dans tes sacoches pour un prochain voyage en vélo ?

Y :Un petit radiocassette - Une montre avec alarme - Une bombe lacrymogène pour gazer les chiens qui confondent mes mollets avec un gros nonosse…

H: Mon hamac (a manqué dès le premier jour, Yannick m’ayant déconseillé de l’emporter) - Un meilleur matelas mousse pour les nuits sous la tente - Du chocolat.

Quelles améliorations seraient à apporter pour un prochain voyage?
Y: Me renseigner sur la direction des vents dans les pays traversés - Eviter les kilos superflus - Faire le site internet avant le départ - Acheter une bonne selle - Acheter un billet d’avion aller et retour à la période la plus favorable - Prendre plus d’argent liquide (US $). H: Moins charger les vélos. En certaines occasions, se donner plus de temps pour profiter davantage.
Tes phrases standard en cours de route?

Y : “Bon, on y va?” (quasiment tous les matins avant de décoller) - “Salut Madame, ça roule?” (essentiellement au marché).

H: Un langoureux “Yanniiiiick” lorsqu’il enrage pour la énième fois.

Quel a été le plus gros effort demandé?

Y : Rester calme quand on essaie visiblement de m’arnaquer. H: Après une longue journée, avoir encore assez de nerf pour trouver de quoi se loger, convenir du prix et monter les étages avec les bagages.
Un bon moment du voyage?
Y: Trois propositions d’aide en l’espace de dix minutes lors de la réparation d’une crevaison en Malaisie (avec les appels à la prière en fond sonore). H: 18 kilomètres de descente après une longue montée (nord du Laos).
Ce qui n’a absolument pas fonctionné?
Y: Convaincre Helga d’arrêter sa collection de coquillages  - Tenter de réparer une crevaison vite fait bien fait: Ca ne marche pas. La rustine se décolle après quelques kilomètres (prendre son temps pour la réparation, la vulcanisation à froid, c’est tout un art…). H: Un trajet retour en bateau sur le Mékong (Cambodge) : Après de longues tractations pour un billet pour un slow boat, nous convenons d’un départ pour 5:00 le lendemain matin. Malgré ses promesses, le veilleur de nuit de l’hôtel ne nous a pas réveillés (il aura droit pour ça à un réveil fracassant de ma part); et en plus on s'est fait franchement engueuler par la personne a qui nous avions promis d’être a l’heure pour le départ!...
Le meilleur moment de la journée?
Y: La douche du soir, espoir... H: Pouvoir repartir avant le lever du soleil et découvrir l’ambiance qui règne dans les campagnes à cette heure là (malheureusement vécu qu’une fois!).
A quoi penses-tu quand tu montes un col?

Y: “Dans quel état va arriver Helga en haut?” - “Va t’elle m’engueuler ou pas?” -    De toute façon, "à une montée succède toujours une descente aussi courte soit elle...” (proverbe de biker)

H: “Ne te fais pas d’illusions, après ce virage, ça continue de toute façon à monter…” quoiqu'en dise Yannick, (pensée souvent vérifiée dans la pratique).
Qui fait quoi?
Y : je répare les vélos, tiens le carnet de route, discute les prix, accélère quand le train ralentit et entretiens le foutoir dans la chambre ou la tente. H: Je fais la lessive, mets de l’ordre et freine quand ça va trop vite...
......
Autres questions?...  écrivez nous: yannlaff@hotmail.com